Panier

Votre panier est vide
Visiter la boutique

Elle se renversa dans le lit comme si elle ne l’avait jamais quitté, le drap humide devenu froid et repoussé, les pieds remontés pris dans les ébats du soleil à travers les arbres au-dehors et ses tétons dressés durs par une main descendant sa poitrine jusqu’au genou se pliant pour qu’elle l’atteigne, glissant lentement vers le bas sur une dure arête d’ongles jusqu’à la chute montante et la chaleur du souffle s’attardant dans le suspens vrilleux de ses jambes tombées largement cassées, brusquement, par le son de sa propre voix. – C’est une chose étonnante d’être en vie, non…rattrapant la main pour séquestrer le blanc de sa poitrine.

William Gaddis

L’huître, de la grosseur d’un galet moyen, est d’une apparence plus rugueuse, d’une couleur moins unie, brillamment blanchâtre. C’est un monde opiniâtrement clos. Pourtant on peut l’ouvrir : il faut alors la tenir au creux d’un torchon, se servir d’un couteau ébréché et peu franc, s’y reprendre à plusieurs fois. Les doigts curieux s’y coupent, s’y cassent les ongles : c’est un travail grossier. Les coups qu’on lui porte marquent son enveloppe de ronds blancs, d’une sorte de halos.
A l’intérieur l’on trouve tout un monde, à boire et à manger : sous un firmament (à proprement parler) de nacre, les cieux d’en dessus s’affaissent sur les cieux d’en dessous, pour ne plus former qu’une mare, un sachet visqueux et verdâtre, qui flue et reflue à l’odeur et à la vue, frangé d’une dentelle noirâtre sur les bords.
Parfois très rare une formule perle à leur gosier de nacre, d’où l’on trouve aussitôt à s’orner.

Francis Ponge

Caddy tu le hais n’est-ce pas

Elle fit monter ma main jusqu’à sa gorge où son coeur martelait

pauvre Quentin

elle levait son visage vers le ciel qui était bas si bas q’il semblait comme une tente affaissée écraser sous sa masse tous les sons les parfums de la nuit le chèvrefeuille surtout que j’aspirais qui recouvrait tout son visage sa gorge comme de la peinture son coeur battait contre ma main je m’appuyais sur mon autre bras il commença à tressaillir à sauter et je dus haleter pour saisir un peu d’air dans l’épaisseur grise de tout ce chèvrefeuille.

oui je le hais je mourrais pour lui je suis déjà morte pour lui je meurs pour lui encore et encore chaque fois que cela se produit

quand j’ai soulevé ma main je pouvais encore sentir dans la paume la brûlure des brindilles et des herbes entrecroisées.

pauvre Quentin

elle se renversa en arrière appuyée sur ses bras les mains nouées autour des genoux

tu n’as jamais fait cela n’est-ce pas

fait quoi

ce que j’ai fait

si si bien des fois avec bien des femmes

William Faulkner, Le bruit et la fureur

méduse

Célèbre par sa beauté, Méduse fut l’objet des voeux de mille prétendants, et la cause de leur rivalité jalouse ; parmi tous ses attraits, ce qui charmait surtout les regards, c’était sa chevelure ; j’ai connu des personnes qui m’ont assuré l’avoir vue. Le souverain des mers profana, dit-on, sa beauté dans un temple de Minerve. La fille de Jupiter détourna les yeux, couvrit de l’égide son chaste visage, et, pour ne pas laisser cet attentat impuni, elle changea les cheveux de la Gorgone en d’horribles serpents ; maintenant même, afin de frapper ses ennemis d’épouvante et d’horreur, elle porte sur l’égide qui couvre son sein les serpents qu’elle fit naître.

Ovide, Les métamorphoses

Un fusain sur toile de Thomas Lévy-Lasne, 250 sur 325 cm

Son haleine s’arrêta ; lentement elle me fit face, et avec un regard que le ravissement exaltait mieux que les sequins, mieux que le diadème corbeau et la bouche éclatée, elle me donna son beau visage noyé, ses pommettes bouillantes, ses yeux fixes ; ses narines frémissaient ; elle renversa un peu la tête vers la gauche comme pour regarder vers le bois, mais avec une lenteur affectée et sans me quitter des yeux : elle avait sur la droite ainsi découverte, épargnant le grain de beauté mais la poignant au plus plein, largement bourgeonnant au cou, fleurissant plus bas sous le carrick et effleurant la joue d’un pétale abject, la marque épaisse, boursouflée de sang noir et plus meurtrie qu’un cerne, plus mâchée que ses lèvres, que laissent avec éclat les fouets.

Pierre Michon, La Grande Beune

The ancient tradition that the world will be consumed in fire at the end of six thousand years is true, as I have heard from Hell. For the cherub with his flaming sword is hereby commanded to leave his guard at the tree of life, and when he does, the whole creation will be consumed and appear infinite and holy whereas it now appears finite & corrupt. This will come to pass by an improvement of sensual enjoyment.

William Blake

Merci à Céline Escouteloup.